Comment protéger son chat ou son chien d’une dépression post-déconfinement ?

Un chat et un chien

Ceux qui possèdent un animal domestique ont bien compris, durant le confinement, que leur chat ou leur chien se plaisait bien de cette attention plus soutenue, tout au moins dans la majorité des cas. Maintenant, il faut s’assurer que ceux-ci ne souffriront pas trop de notre retour au travail.

Confiner, déconfiner… que de stress pour votre animal de compagnie !

Le confinement a été, pour votre animal, similaire à votre ressenti. Si pour vous et la famille, cette période fut une bulle temporaire où il était agréable d’enfin vous retrouver, il en fut probablement de même pour Fido ou Nénette. Si par contre la quarantaine a ajouté un élément de stress à la maison, alors votre ami poilu l’a certainement ressenti lui aussi. D’une manière ou d’une autre, il faut faire particulièrement attention au délaissement qu’il ressentira alors que la maison se vide à nouveau de ses habitants (pour plus d’articles sur les animaux, visitez le magazine en ligne Chouchoumag).

Alors qu’il est plus ou moins facile d’expliquer à un enfant les raisons qui nous ont obligés à nous soustraire temporairement de la société et aujourd’hui, l’obligation d’y retourner, il est tout simplement impossible d’en faire autant pour un animal. Votre retrait et celui des autres membres de la famille pourrait donc être très mal vécu par lui, alors qu’il pensera que vous l’abandonner. C’est pourquoi il est si important de lui accorder un peu plus de temps lors de vos retours à la maison, afin de lui montrer qu’il n’est pas la cause de cet abandon.

Des changements trop radicaux

Il est probable que votre chat ou votre chien ait été plus choyé durant les 55 jours qu’a duré la période de confinement causée par le coronavirus. Que vous les caressiez et que vous vous promeniez plus avec eux ou simplement qu’ils ont pu passer plus de temps en votre compagnie, ce sont là des signes d’affection importants de votre part en ce qui les concerne. Comme les humains, chaque animal a son propre ressenti d’une situation donnée, mais devoir comprendre soudainement que son maître s’occupe moins de lui, ce sera un choc qui pourrait prendre plusieurs mois à se résoudre.

Cette situation peut se transformer en un trouble d’anxiété de séparation pour votre animal qui pourrait dégénérer en actes destructifs, d’automutilation, de malpropreté et autres. Mais si votre animal était indépendant avant la crise, et plutôt stable dans son comportement, il ne faut pas s’inquiéter trop. Il devrait retrouver ses repères rapidement. Pour les autres, il est important de bien en prendre soin pour au moins quelques semaines afin qu’il puisse reprendre, très tranquillement, ses anciennes habitudes.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*