Quelle mutuelle choisir pour son animal ?

Animal de compagnie propriétaire

D’après des chiffres récents seuls 5 % des propriétaires français assurent leur animal. Pourtant, les assurances destinées aux animaux grappillent chaque année environ 20 % de parts de marché. Toujours selon des données recueillies, environ 600 000 et 700 000 animaux sont couverts par une mutuelle. Alors que le nombre de canidés et de félins déjà assurés est beaucoup plus élevé dans certains pays, il semblerait que de plus en plus de Français se tournent vers les organismes d’assurances pour animaux domestiques.

Les mutuelles pour animaux tendent à se démocratiser

Selon une étude menée récemment, environ 5 % des propriétaires souscrivent à une assurance santé pour leur boule de poil. Chaque année, entre 600 000 et 700 000 animaux seraient couverts par une mutuelle. Malgré un nombre peu élevé de souscriptions à une mutuelle pour animaux domestiques dans l’Hexagone, d’autres pays comme la Grande-Bretagne ou la Scandinavie semblent plus enclins à vouloir anticiper les frais liés à la santé de leur animal. Si la France semble aujourd’hui moins portée sur les mutuelles pour les félins ou les canidés, cette tendance devrait s’inverser dans les années à venir.

Toujours selon des chiffres, la part de marché des assurances ou des mutuelles pour animaux prend de l’ampleur. De plus en plus coûteux, les soins vétérinaires ont doublé en quasiment 10 ans. En moyenne, la facture annuelle liée aux soins pour un chien en bonne santé s’élèverait à environ 200 euros pour les propriétaires. D’où l’importance de souscrire un contrat d’assurance santé pour son animal. De nombreuses assurances santé pour les animaux de compagnie, comme SantéVet, permettent de couvrir les coûts liés à certaines maladies ou aux accidents. Même si un animal est en parfaite santé, personne ne peut prévoir à l’avance les aléas de la vie.

Quelle mutuelle privilégier pour son animal ?

Il existe un grand nombre d’offres et de formules sur le marché. Généralement les tarifs sont compris entre 5€ et 50€. Globalement, pour une mutuelle qui inclut les frais de vétérinaire, le remboursement des vaccins, les frais liés à la maladie ou à un accident, il faudra compter environ une trentaine d’euros par mois. Pour être remboursé à 100 %, certaines formules sont notamment proposées à des prix plus élevés. En d’autres termes, si l’animal est en bonne santé, les mutuelles basiques peuvent être suffisantes. Dans tous les cas, une assurance présente de nombreux avantages.

Se renseigner avant de souscrire un contrat

Une multitude d’organismes d’assurances pour animaux domestiques permettent aujourd’hui de souscrire des contrats à des prix raisonnables. Avant que l’animal ne soit trop âgé, il est vivement conseillé de se tourner vers une mutuelle santé. Passé, un certain âge, la souscription d’un contrat peut être compromise dans certains cas. Si l’animal souffre d’ores et déjà de pathologies, les coûts liés à une maladie ou un accident déjà déclarés avant l’adhésion, peuvent ne pas être pris en charge.

Globalement, le remboursement des frais occasionnés dépend des modalités et du fonctionnement de l’organisme. Souscrire une assurance est donc une manière d’anticiper les risques de santé qui peuvent survenir dans le temps. Toutefois, quelques pathologies ne sont pas systématiquement couvertes. Bien souvent, c’est le cas des maladies congénitales ou héréditaires. D’autres problèmes de santé comme la dysplasie de la hanche, la luxation des rotules ou l’atteinte des cartilages de l’épaule, sont parfois exclus. Certaines races de chien, comme le Bulldog, ont des prédispositions à de nombreuses pathologies.

Au-delà d’une mutuelle, prendre soin du bien-être de son animal de compagnie passe également par une bonne alimentation au quotidien.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*