Abandon massif d’animaux en été : de nouvelles initiatives tentent d’y mettre fin

Chien abandonné

La France ne manque de statistiques honteuses, mais chaque été il y en a une qui revient inlassablement : celle du nombre d’abandons d’animaux par an. Chaque année, ce sont 100 000 animaux domestiques qui sont abandonnés sans scrupules, dont 60 % rien que pendant les deux mois des vacances d’été. Des chiffres alarmants dont les conséquences dépassent largement la question de l’éthique des maîtres qui abandonnent. De nouvelles mesures sont mises en place pour y remédier.

Les associations se mobilisent

L’abandon des animaux est une catastrophe économique et éthique pour toute la France, en plus de poser d’importants problèmes de santé publique. Les animaux errants sont potentiellement dangereux et leur gestion par des associations, même si elles s’appuient sur de nombreux bénévoles, coûte extrêmement cher.

Ces associations, comme la SPA et l’association Brigitte Bardot, tentent de sauver le plus d’animaux possible et de les proposer à l’adoption. Malheureusement, chaque année, elles se trouvent dans l’obligation d’en euthanasier une grande partie. Chaque année, ces associations investissent donc beaucoup dans des campagnes de sensibilisation.

Les parlementaires promettent des peines plus lourdes

En 2006, une première tentative de législation sur la question des abandons avait abouti au vote d’une loi. Depuis, la sanction en cas d’abandon peut atteindre les 30 000 € d’amende et les deux ans de prison. Pourtant, malgré cela, le nombre d’abandons a continué d’augmenter et la France est toujours championne d’Europe dans le domaine.

Résultat, 180 parlementaires se sont récemment engagés publiquement à déposer une proposition de loi pour lutter contre ces abandons. Que prévoirait la loi ? Un durcissement des peines encourues. Même si l’association 30 millions d’amis s’en est réjoui, il n’est vraiment pas certain qu’une telle initiative porte ses fruits au regard de l’échec de la première loi. Effectivement, dans les faits, aucun moyen concret n’est donné pour lutter contre l’abandon et cette loi ressemble davantage à un nettoyage de conscience.

Pourquoi y a-t-il autant d’abandons en France ?

Pour lutter contre les abandons, il faudrait sans doute commencer par déterminer ce qui en est la cause. Selon beaucoup d’experts, il y aurait deux raisons principales : le manque de structures et d’organisations qui permettraient de faciliter la vie des propriétaires d’animaux et le fait que l’animal soit désormais considéré comme un bien de consommation comme un autre.

Il faut dire que la France, malgré ses 40 millions d’animaux domestiques, est l’un des pays les moins accueillants pour les animaux. Les chiens sont interdits dans presque tous les parcs, sur toutes les plages, dans les restaurants, les magasins, les hôtels, les locations de vacances, etc. C’est peut-être davantage sur ce point-là que la législation devrait travailler.

De plus, il ne faut pas non plus ignorer le poids important de la logique économique qui repose derrière le marché des animaux de compagnie. De l’éleveur peu scrupuleux à l’animalerie qui les entasse, les animaux marchandisés doivent être toujours plus nombreux pour soutenir l’économie qui s’est bâtie autour d’eux. Résultat, ce surplus se retrouve rapidement abandonné sur le bord de la route.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*