Les différentes races de vaches blanches à taches noires

La vache est la femelle domestique du mammifère Bos Taurus. De la famille des bovidés, c’est un ruminant herbivore élevé principalement pour son lait et sa viande. Les vaches ont aussi été utilisées depuis le début de la civilisation humaine comme animaux de trait, moyen de transport, ou pour leur cuir. Le mâle est appelé taureau, les petits s’appellent veaux. Le poids d’une vache adulte varie entre 500 kg et 900 kg. Elle peut donner un veau par an et porter ou non des cornes sur le front.

Les différentes races et coloris de vaches

Il n’est pas facile de différencier les multiples races bovines présentes en France, surtout que le pays détient le cheptel le plus important d’Europe avec presque 20 millions de têtes issues principalement de 25 races majeures, mais aussi de certaines races spécifiques à des terroirs précis.

Il existe trois types de races bovines :

Races à viande : élevées pour la qualité et le rendement de leur viande, on peut les classer en trois familles :

  • Les régionales : La Bazadaise, La Parthenaise…
  • Les rustiques : La Salers, La Gasconne…
  • Les traditionnelles : La limousine, La Charolaise…

Races à lait : élevées pour leur haut niveau de rendement en matière de production laitière.

Races mixtes : élevées aussi bien pour leur viande que pour leur lait : Vosgienne, Simmental.

Les différentes races de vaches laitières

Une vache laitière produit du lait après avoir mis bas un veau. Les génisses sont élevées pour la reproduction des troupeaux et aussi pour leur viande, on les appelle parfois vache de réforme.

Seules 8 races sur les 25 présentes en France sont des vaches laitières, pouvant produire jusqu’à 30 litres par jour. Elles représentent environ 35 % du cheptel total et sont réparties essentiellement dans le Massif central, le Grand-Ouest, l’Est et en région Midi-Pyrénées.

La grande diversité des paysages, des sols et des microclimats détermine les spécificités et les particularités propres à chaque région.

La Prim’Holstein :

C’est la reine des vaches laitières. Originaire de Hollande, elle a un grand gabarit d’environ 1,5 m et pèse 700 kg. Elle présente des taches blanches et noires bien délimitées. C’est la première race laitière internationale et la première productrice de lait en France avec 80 % du lait collecté, et cela en conventionnel ou en bio.

La grande domination de cette race sur ses pairs résulte de plusieurs facteurs :

  • Ses capacités de production élevées
  • Sa longévité
  • Sa fertilité
  • Sa vitesse de croissance
  • Ses aptitudes morphologiques (aplombs avec de longues pattes, mamelles adaptées à la traite, bassin large pour des vêlages faciles).

Grâce à la recherche génomique, les rendements ont été fortement améliorés en l’espace de 20 ans.

La Montbéliarde :

Originaire de Franche-Comté, elle a un grand gabarit d’environ 1,46 m au garrot et pèse 800 kg. Elle est vêtue d’une robe blanche à taches marron. C’est la principale race pour les fromages dits AOC du Jura et des Alpes comme le Comté, le Mont d’Or, le bleu de Gex ou le Reblochon. C’est la deuxième race laitière après la Prim’Holstein. Grâce à sa résistance aux grandes amplitudes thermiques, elle est exportée dans le monde entier.

La Normande :

Venant de Normandie, c’est aussi un grand gabarit avec 1,45 m au garrot pesant environ 700 kg. Elle est blanche avec des taches marron ou brunes irrégulières sur le dos. Son lait est utilisé pour la fabrication du beurre, de crème et surtout du fameux Camembert. Elle est docile et a un bon taux de fertilité.

L’Abondance :

Originaire de Savoie, elle est plus courte à 1,3 m au garrot et pèse environ 650 kg. Sa robe est entièrement rouge acajou, mais blanche au niveau de la tête (sauf sur les yeux), les pattes et la queue. Grande productrice de lait pour les fromages comme le Beaufort, le Reblochon, l’Abondance ou l’Emmental de Savoie, c’est la reine des alpages savoyards.

La Brune :

Brune comme son nom l’indique, c’est la deuxième vache laitière dans le monde grâce à son adaptabilité aux écarts de température. Elle est présente sur tous les continents. C’est une race mixte avec de bonnes aptitudes laitières, mais aussi un bon taux protéique. Elle peut être élevée de façon intensive ou dans de petites structures.

La Pie Rouge :

Blanche à taches brunes, elle est originaire d’Allemagne et s’est développée essentiellement en Normandie et en Bretagne. C’est une race de grand gabarit, idéale pour les élevages laitiers intensifs. Ses atouts sont une bonne fertilité et sa docilité.

La Tarentaise ou Tarine :

Originaire de la vallée de la Tarentaise dans les Alpes, elle est parfaitement adaptée aux conditions d’élevage intensif, elle produit un lait riche dont est issu le Reblochon, le Tome des Bauges ou l’Abondance.

Quelles que soient leurs races, les vaches sont depuis longtemps de parfaites alliées de l’homme, tant pour le lait qu’elles produisent que pour leur viande. Ce sont des animaux dociles et faciles à élever.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*