Mastiff anglais ou tibétain : zoom sur cette race de chien au caractère bien trempé

Mastiff du tibet à poils longs

Vous avez envie d’adopter un Mastiff ? Voilà une belle opportunité pour un chien à la recherche d’une famille. Attention cependant, cette race très spécifique demande une attention particulière. Son caractère, l’éducation à lui apporter et ses besoins en matière d’activité physique pourraient bien vous faire changer d’avis.

Les origines du Mastiff anglais et du dogue tibétain

Le Mastiff anglais est une race de chien très ancienne, puisqu’elle a fait son apparition déjà quelques siècles avant J-C. L’armée romaine dirigée Jules César fait en effet la connaissance de ces chiens, très agressifs, sans pitié et dotés d’une grande puissance lorsqu’ils tentent de conquérir l’Angleterre. Les Romains, séduits malgré tout par cette race de chiens, décidèrent de les ramener chez eux pour s’en servir comme gardiens et de les dresser pour en faire des chiens de guerre. Plus tard, les Mastiffs seront utilisés par les agriculteurs pour sécuriser leurs exploitations. Avant tout destiné à être un chien de garde, le Mastiff anglais est aujourd’hui devenu, au fil du temps et des reproductions, de plus en plus docile et sociable.

Le Mastiff du Tibet, ou dogue tibétain, est tout autant agressif que son compagnon anglais. Il s’agit d’un chien au caractère bien trempé, qui ne se laisse pas marcher sur les pattes. Utilisé pour monter la garde et parcourir les montagnes, il possède une carrure impressionnante et une solide ossature. Et pour cause, les bergers tibétains s’en servaient pour mener leur troupeau sur l’Himalaya. Cependant, les premières traces du Mastiff tibétain remontent à l’Antiquité. Elles ont d’ailleurs été évoquées par le philosophe Aristote. Le premier à être parvenu jusqu’en Europe date de 1878 et appartenait à la reine Victoria.

Leurs physiques hors normes

Les Mastiffs anglais et tibétains observent de nombreuses similitudes au niveau de leur caractère et de leur constitution physique. Ils possèdent en effet tous deux une impressionnante carrure d’athlète. Le Mastiff anglais a un corps très musclé, des poils courts et une queue plutôt discrète. Il peut peser jusqu’à 110 kg et mesure en moyenne entre 68 et 85 cm. Il est souvent de couleur brune, voire orangée avec une truffe et des oreilles noires. Il se reconnaît à son regard plissé lorsqu’il est concentré.

Le Mastiff tibétain est un peu différent. Il possède de longs poils, présents en abondance sur toute l’étendue de son corps et sur sa queue. Contrairement à son compagnon anglais, le Mastiff tibétain n’a pas de plissements de peau caractéristiques de certaines races de chien à la mine renfrognée comme celle des bouledogues. Il dégage, à travers son corps, un fort sentiment de puissance et de force.

Une alimentation particulière

L’alimentation peut être très variable d’un Mastiff à un autre. Il faut cependant prévoir un budget conséquent s’il l’on souhaite posséder chez soi ce type de chien. En effet, il demande en général plus d’un kilo de nourriture par jour. Attention, le Mastiff est une race sujette aux fameuses torsions d’estomac. Il est donc conseillé de leur donner à manger en deux fois dans la journée et d’éviter de faire des balades trop soutenues juste après ses repas.

Il faut également veiller à ce que son Mastiff ne prenne pas trop de poids pendant la période phare de sa croissance (jusqu’à ses 6 mois). Il risquerait en effet de développer des problèmes d’articulation. À noter que si l’obésité est un problème courant chez la plupart des animaux et qu’elle n’est pas forcément problématique, elle peut handicaper grandement les Mastiffs. Cette race de chien a en effet un passif de chien de guerre et de garde, il n’est donc évidemment pas fait pour la vie sédentaire.

Pour tout questionnement lié à ce type de chiens concernant leur alimentation et leurs besoins au quotidien, il est conseillé d’aller consulter rapidement un vétérinaire. Si le Mastiff est un chien solide et robuste, il est par ailleurs très sensible et a besoin de soins adaptés. Un professionnel sera à même de pouvoir guider tous les propriétaires de cette race de chien étonnante.

Une activité physique régulière

On l’aura compris, le Mastiff n’est pas une race de chien qui supporte de longues journées à la maison. Il faut que le propriétaire dispose donc d’assez de temps pour pouvoir le sortir régulièrement. C’est un chien très actif, mais qui demande à être sorti de façon raisonnée. Il faut compter une heure, voire une heure et demie de marche, hors période de repas, pour qu’il puisse suffisamment se dépenser. Il n’est pas nécessaire d’effectuer des randonnées musclées, le Mastiff est davantage à l’aise dans des marches longues à un rythme régulier, son poids ne lui permettant pas de courir très longtemps à vive allure.

Concernant les chiots, bien plus dynamiques que leurs parents, mieux vaut miser sur de brèves sorties tout au long de la journée. Il faut également savoir que, pendant leur période de croissance (jusqu’à l’âge d’un an et demi), les sauts sont à proscrire. Il faut ainsi éviter de faire monter et descendre les chiots depuis un meuble, veiller à ce qu’ils n’utilisent pas les escaliers de la maison et à ce que le sol ne soit pas trop glissant.

Avoir un Mastiff chez soi

Son caractère et son éducation

Le Mastiff, autrefois entrainé à la guerre et aux combats, est aujourd’hui un chien très sociable et très affectueux. Si ces chiens ont la réputation d’être têtus, ils ont tout à fait la faculté de pouvoir apprendre et être éduqués convenablement. Il restera cependant un chien de garde et veillera de très près à la protection de ses maîtres. Le Mastiff anglais s’adapte à chaque membre d’une famille. Il possède une grande mémoire et une grande intelligence de cœur. Il retiendra donc facilement toutes les habitudes et les préférences de chacun. Les futurs propriétaires n’ont rien à craindre pour les enfants et leur bébé. Il conservera son côté protecteur et veillera à son bien-être.

Attention cependant, le Mastiff tibétain semble être moins docile avec les enfants. Protecteur également, il peut avoir un comportement plus vif et imprévisible que son congénère anglo-saxon. Il est par ailleurs tout aussi affectueux que le Mastiff anglais. Davantage dominateur, le Mastiff tibétain demande une éducation très surveillée. Pour ceux qui auraient envie d’en adopter un, il est conseillé de le prendre au plus jeune âge, afin qu’il puisse facilement se faire à l’éducation donnée. À noter que les Mastiffs, quelle que soit leur origine, ne sont pas de grands aboyeurs.

Quel environnement pour son Mastiff ?

Bien entendu, le Mastiff n’est pas adapté à la vie en appartement. Il est bien trop grand et robuste pour pouvoir supporter une vie aussi recluse et sédentaire. Cette race de chiens et davantage conseillée à tous ceux vivant à la campagne ou possédant un jardin. Le Mastiff aura alors la possibilité de se dégourdir régulièrement les pattes, d’autant plus s’il s’agit d’un chiot. Pour tous ceux qui habitent en milieu urbain, il convient de faire bien attention à le sortir régulièrement. Il faut également penser que, ce chien possédant une taille conséquente, une voiture avec un coffre suffisamment grand sera nécessaire pour pouvoir le sortir régulièrement.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*