Qu’est-ce que le pyomètre chez la chienne et comment y faire face ?

Un chien chez le vétérinaire

Vous avez remarqué que votre chienne perdait du pus par la vulve ? Elle vous semble plus fatiguée que d’habitude ? Elle refuse de sortir et de jouer ? Il est fort probable qu’elle souffre d’un pyomètre, c’est-à-dire une accumulation de pus dans l’utérus qui peut être fatale si elle n’est pas traitée rapidement. Prenez immédiatement rendez-vous chez votre vétérinaire.

Comment réagir si votre chienne fait un pyomètre ?

Si vous suspectez votre chienne de souffrir d’un pyomètre, allez immédiatement chez le vétérinaire. Il lui fera une échographie pour découvrir si la quantité de pus présente dans l’utérus est grave ou encore simplement préoccupante. Dans les deux cas, il faudra mettre votre chienne sous antibiotique pendant quelques semaines.

Si la quantité de pus est trop importante, il faudra éviter que l’infection se répande. Pour cela, l’opération est obligatoire. L’hystérectomie s’impose et doit être pratiquée le plus rapidement possible. C’est une opération coûteuse et vous n’aurez pas le temps d’économiser. Mieux vaut se tourner vers un crédit 24h sans justificatif que de prendre le risque d’attendre. Après l’opération, votre chien devra être gardé au repos pendant deux semaines à un mois.

Comment reconnaître un pyomètre ?

Le pyomètre est un problème que les chiennes sont très nombreuses à rencontrer à partir de leurs six ans. L’ovulation et leurs règles sont des moments à risque pour elles. L’hygiène des chiens n’étant jamais idéale et impossible à contrôler, les infections sont alors très courantes. Quand la chienne est encore jeune, cela présente peu de risques. Cependant, les statistiques montrent à pic à partir de six ans.

Les symptômes d’un pyomètre sont assez faciles à reconnaître. D’abord, il y a évidemment les écoulements de pus. Ils sont constants, alors vous pouvez vérifier si votre chienne tache son panier. Lorsqu’elle urine, ils sont également plus importants. Ensuite, il y a également la fatigue qui pousse votre chienne à refuser de sortir. Enfin, il arrive que cela soit accompagné d’une perte d’appétit, mais ce n’est pas systématique.

Comment prévenir les risques d’un pyomètre ?

Le pyomètre est un problème grave chez la chienne de plus de six ans et l’opération est coûteuse puisqu’elle implique de retirer les ovaires et l’utérus. Beaucoup de maîtres préfèrent donc prévenir la maladie plutôt que d’attendre qu’elle se manifeste pour y réagir. Or, il n’y a pas grand-chose d’autre à faire que de stériliser la chienne dès son plus jeune âge.

Effectivement, les statistiques démontrent que les risques de pyomètre sont proches de zéro chez la chienne stérilisée. Comme elle n’a plus ses règles et qu’elle n’ovule plus, les risques d’infection de l’utérus sont quasiment nuls. Cela limite également les risques de grossesse nerveuse et de tumeur mammaire. Si vous ne comptez pas la faire se reproduire, il est donc préférable de la stériliser.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*